Edito: un chemin de conversion paroissial

Chers frères et sœurs,

Nous le constatons tous autour de nous, la culture chrétienne se meurt, la pratique religieuse est en chute libre, et chez les plus jeunes, c’est une méconnaissance du christianisme qui s’installe inexorablement. Si nous prolongeons froidement les courbes statistiques, il est possible que dans une génération nous ne recevions plus de demandes de baptêmes, tandis que nos paroisses pourraient disparaître...

Cependant, la vocation de chaque chrétien est bien de garder la foi et cette joyeuse espérance que le Christ est vainqueur de la mort et que nulle force du mal ne peut anéantir son Église (Mt 16,18).

Alors comment concilier cette tension entre l’espérance de l’avènement du Royaume de Dieu sur cette terre, cette Jérusalem céleste promise dans l’Apocalypse (Ap 21,2), et le constat objectif de la déchristianisation de notre environnement ?

C’est précisément cette ligne de crête que notre diocèse nous propose de suivre : un chemin de conversion paroissial, ou de « conversion pastorale ».

 

Le 17 septembre nous avons rencontré le vicaire général avec l’EAP et l’équipe qui accompagne le Père Frédéric dans la démarche « Pasteurs selon mon cœur ».

Le Père Hervé nous a partagé la réflexion actuelle du diocèse : susciter une conversion pastorale de nos paroisses, conversion de nos organisations, de nos structures, qui passe avant tout par une conversion de nos cœurs !

Car il ne s'agit pas tant de transformer la paroisse que d'être avant tout missionnaires au milieu du monde en réactivant notre vocation baptismale. Faire de notre Église parfois un peu figée dans ses habitudes une Église « en sortie » comme nous y exhorte le pape François.

Concrètement, Mgr Le Gall a suggéré quelques pistes de réflexion :

Approfondir la dimension de la prière

Renforcer la communion fraternelle au sein de la communauté paroissiale

Consacrer du temps à la formation

Donner du sens à l’engagement paroissial, au service de la mission

Retrouver et approfondir l’esprit de service.

Plus fondamentalement, il est question de repenser progressivement la pastorale paroissiale autour de deux grands axes de réflexion :

Rejoindre nos contemporains où ils en sont : quand ils se présentent pour des funérailles, des baptêmes, etc., les accueillir à partir de ce qu'ils vivent : c’est ce qu’on appelle la diaconie.

Former des disciples du Christ : aider chacun à progresser dans sa foi, par une démarche catéchuménale et d’écoute de la parole de Dieu ; chemin vécu de manière communautaire et fraternelle.

Cette conversion pastorale, que vivent déjà d’autres paroisses de notre diocèse prendra plusieurs années, elle associera chacun. Le Père Frédéric va nous en parler progressivement dès la rentrée.

Mais soyons certains que pour construire ensemble ce beau projet, la clé est de vivre cette conversion des cœurs. Conversion qui replace toujours le Christ au cœur de toute notre action car « si le Seigneur ne bâtit la maison, les bâtisseurs travaillent en vain » (Ps 126,1) !

Belle rentrée paroissiale à toutes et à tous.

Avec le Père Frédéric et l’équipe d’EAP,

Fraternellement,

Mathieu Villeminot

Textes du jour
 Textes du jour

Pensons au denier de l'Eglise !

pour soutenir nos prêtres

 

     Denier de l'Eglise weblink        Quête weblink

denier

diocese