Edito: Contre tout, gardons l'espérance pour vivre dans la sainteté véritable

La sainteté. Dieu seul est Saint mais il la propose à tous et à chacun. Il est vrai encore que si tous sont image et ressemblance de Dieu, tous sont aussi une portion de sainteté. Certains ont su déployer en eux cette portion par la droiture de leur vie, la pertinence de leur enseignement et la pureté de leur cœur. Ceux-là, l'Église les fête le 1er novembre de chaque année parce qu'ils sont saints comme leur Père céleste est saint.

La Toussaint de cette année est malheureusement minée par "l'ombre de la mort" : menace sanitaire et menace terroriste. En effet, la recrudescence de la COVID 19 est telle que nous n'avons pas pu échapper au deuxième confinement. Comme si ce fléau ne suffisait pas, notre vie est encore une fois exposée aux agressions et aux attentats. Un professeur tué sauvagement dans une école il y a quelques jours et 3 personnes agressées et tuées en la cathédrale Notre-Dame de Nice. C'en est trop ! N'est-ce pas une incitation à la violence ? N'est-on pas en droit de nous venger ? La vraie vengeance est à Dieu... Au regard de toute cette ambiance, nous sommes dans un combat d'un autre ordre, le combat spirituel. Pour cela, en plus de tout effort de nos politiques, il faut laisser la vengeance à Dieu dans une attitude d'écoute de Sa Parole et savoir poser sur toute chose un vrai regard de conversion par la prière. Pour se faire, la Lettre de Saint Paul aux Éphésiens au chapitre 6,10-20 est un vrai Vade-mecum.

"10 Enfin, puisez votre énergie dans le Seigneur et dans la vigueur de sa force.

11 Revêtez l’équipement de combat donné par Dieu, afin de pouvoir tenir contre les manœuvres du diable.

12 Car nous ne luttons pas contre des êtres de sang et de chair, mais contre les Dominateurs de ce monde de ténèbres, les Principautés, les Souverainetés, les esprits du mal qui sont dans les régions célestes.

13 Pour cela, prenez l’équipement de combat donné par Dieu ; ainsi, vous pourrez résister quand viendra le jour du malheur, et tout mettre en œuvre pour tenir bon.

14 Oui, tenez bon, ayant autour des reins le ceinturon de la vérité, portant la cuirasse de la justice,

15 les pieds chaussés de l’ardeur à annoncer l’Évangile de la paix,

16 et ne quittant jamais le bouclier de la foi, qui vous permettra d’éteindre toutes les flèches enflammées du Mauvais.

17 Prenez le casque du salut et le glaive de l’Esprit, c’est-à-dire la parole de Dieu.

18 En toute circonstance, que l’Esprit vous donne de prier et de supplier : restez éveillés, soyez assidus à la supplication pour tous les fidèles.

19 Priez aussi pour moi : qu’une parole juste me soit donnée quand j’ouvre la bouche pour faire connaître avec assurance le mystère de l’Évangile

20 dont je suis l’ambassadeur, dans mes chaînes. Priez donc afin que je trouve dans l’Évangile pleine assurance pour parler comme je le dois."

Armons-nous tous de l'armure de Dieu pour le combat spirituel.

Haut les cœurs et Bonne fête de Toussaint !

Père Frédéric

Textes du jour
 Textes du jour

Pensons au denier de l'Eglise !

pour soutenir nos prêtres

 

     Denier de l'Eglise weblink        Quête weblink

denier

diocese