Edito

Notre ensemble paroissial en Synode

  • Tous les baptisés sont invités par le pape François à participer à la grande consultation du Peuple de Dieu qui a débuté le 17 octobre sur le thème de la Synodalité. C’est un chemin nouveau qui s’ouvre pour l’Église, pour tous les chrétiens, ensemble dans nos diversités, à l’écoute les uns des autres, tous à l’écoute de l’Esprit Saint.
  • Comment ça va se passer chez nous ?
  • Il nous est proposé de constituer des  petites équipes de 6 à 8 personnes pour partager autour d’un thème d’actualité concernant l’Église toute entière, capable de susciter un renouveau. Ces groupes se réuniront 3 fois avant la fin du mois de mars.
  • Pour participer à un groupe, adressez-vous à l’une des personnes dont les coordonnées sont accrochées au dépliant que l’on vous distribuera à la sortie des messes ; mais si vous êtes déjà en service dans l’Ensemble Paroissial ou appartenez à un groupe de prière, ou de partage…) vous pouvez constituer une équipe entre vous.
  • Chacune des rencontres débutera par un temps d’écoute de la Parole de Dieu et de prière. Ensemble, sous l’action de l’Esprit Saint, nous serons alors en capacité d’oser prendre la parole  et nous écouter avec bienveillance. Nous aurons l’audace d’y inviter un(e) ami(e), un(e) voisin(e) qui n’aurait pas cette information. Simplicité et convivialité seront également au rendez-vous. 
  • Le Synode, une expérience à vivre ! Tous en Synode !"

Equipe de pilotage du Synode dans notre Ensemble Paroissial

 

  • N’oublions surtout pas de bien vivre le temps de l’Avent pour bien vivre Noël, ce beau mystère où Dieu se fait Homme pour que nous devenions plus homme.
  • Bien vivre l’Avent c’est accueillir jour après jour les textes proposés par la Liturgie pour nous tourner vers l’Espérance sans laquelle notre vie est sans saveur. « Je ferai germer pour David un germe de justice », disait déjà Jérémie (Jérémie 33, 15). Pour cela, « restez éveillés et priez en tout temps : ainsi vous aurez la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21, 34-36).

Père Frédéric